Balneo
Publié le 20 Janvier 2016 à 10h03 - 624 vues

Balnéothérapie : la rééducation en piscine

Que vous souhaitiez perdre du poids, de la cellulite, de la peau d'orange, ou encore réduire les problèmes cardiorespiratoires ; faites vous plaisir en pratiquant l'Aquabiking ! Découvrez à travers cet article tous ses bienfaits.

La balnéothérapie

La théorie d’Archimède et la kinésithérapie s’unissent pour vous proposer une rééducation complète. La balnéothérapie est une rééducation fournie par les kinésithérapeutes dans l’eau à 35°C et d’une profondeur de 1,10m. La durée des séances varie entre 30 min et 1h30 en fonction des centres, hôpitaux ou les cabinets libéraux.

Allègement du poids du corps apparent

Grâce à la poussée d’Archimède, notre corps est allégé du poids du volume d’eau déplacé. C'est-à-dire que lorsque vous êtes immergé jusqu’au nombril, votre poids apparent représente 50 % de votre poids réel, comme lorsque vous profiter de votre jaccuzi spas. L’eau est pratique et efficace pour réduire les difficultés au niveau des articulations ou sur les os fracturés. Par ailleurs, la poussée d’Archimède est plus élevée dans l’eau de mer puisque le taux de sel vous fait flotter. Les bienfaits de l’eau de mer sont utilisés les centres de cure thermale situés sur la côte.

Se sentir soutenu et contenu

En vous portant, l’eau joue également un rôle au niveau psychologique. Une blessure physique peut vous couper de votre vie sociale et ainsi affecter votre moral, vous rendant vulnérable. Winnicott a baptisé ce phénomène normal « Holding ». Votre blessure vous rappelle le besoin primaire de protection maternelle. En effet, votre inconscient se remémore du temps où vous étiez porté par le fluide de votre mère, vous protégeant du monde extérieur. L’eau joue à nouveau ce rôle en vous soutenant et vous contenant. Aussi, le thérapeute prend le rôle de votre mère en vous guidant et étant à votre écoute afin d’optimiser la guérison.

La chaleur et la détente : souplesse

La chaleur permet de détendre les muscles grâce au bien-être qu’elle procure. A cet effet, l’eau chaude offre un effet reposant et ouvre les vaisseaux pour apaiser les douleurs. Dans ce sens, plus vous vous immergez, plus vous serez au chaud, et plus vous vous sentirez détendu. L’eau a l’avantage de rester à une température constante et transmet la chaleur mieux que l’air. En pratique, le kinésithérapeute utilise ce précieux adjuvant pour optimiser les postures, et permettre de gagner en amplitude articulaire en restant sur la même position.

Le renforcement musculaire

L’eau oppose une force égale au mouvement, pratique pour le renforcement musculaire. Pour commencer, vous utilisez de petits flotteurs qui offrent moins de résistance. En effet, la poussée d’Archimède est résistante quand on y plonge un élément flottant. Dans votre progression, vous pouvez augmenter la résistance en élargissant la surface des objets mis dans l’eau. Les exercices visent tous les groupes musculaires en fonction des besoins. Aussi, la balnéothérapie est une rééducation très ludique où vous ne vous rendez pas compte que vous travaillez. Vous serez aidé par un kinésithérapeute afin d’augmenter petit à petit la difficulté des exercices pour ne pas trop forcer.

Les principales indications

Les trois principaux axes de la rééducation sont l’amplitude articulaire, la force et l’équilibre. Les affections les plus rencontrées sont les maux de dos ou les arthroses de genoux et de hanches. Dans ces cas, l’eau joue un rôle important dans le travail de l’équilibre puisque la peur de chuter est moins présente. Aussi, elle est un formidable moyen de cultiver la souplesse et l’autonomie. De plus, l’eau agit et apaise les douleurs dans les algo-neurodystrophies des mains ou des pieds, les capsulites d’épaules ou encore dans les fibromyalgies, dues au stress que le corps subit ou a subi. Les indications sont nombreuses.

Les contre-indications

L’accord de votre médecin est recommandé avant de commencer la balnéothérapie. Certaines pathologies contre-indiquent la rééducation dans l’eau chaude, comme dans le cas d’affections cutanées spécifiques, de cicatrices trop fraîches ou de problèmes d’incontinence... Dans le cadre d’affections neurologiques, la balnéothérapie peut aider comme elle peut renforcer la contraction involontaire des muscles ; cela dépend du patient. Mais avec ou sans ordonnance, la rééducation dans l’eau peut se faire.

Sports aquatiques : la suite de la rééducation

Les demandes d’accompagnement durant les activités physiques sont de plus en plus nombreuses. Le kinésithérapeute se place alors en tant que « coach sportif ». Il adapte les exercices en fonction des pathologies et surveille les postures de son patient, un excellent moyen d’effectuer un sport tout en préservant votre santé. Des sports récents vous permettent de prolonger les bienfaits de votre traitement par l’entretien de votre corps.

En conclusion, votre kiné est là pour vous mener sur la voix de la guérison. Seulement, votre motivation est indispensable ! Ne vous contentez pas de répéter les exercices, mais aussi de les comprendre et les reproduire chez vous ou en piscine pour accélérer le processus. A part une rééducation, prenez cela comme une occasion de mieux connaître votre corps.

Exprimez-vous.